Première grande rétrospective parisienne, l’exposition offre une relecture de l’ensemble de l’œuvre de Marquet à partir d’une approche thématique et chronologique. Elle permet de découvrir les différents aspects de son œuvre depuis ses premiers travaux d’atelier, ses peintures et ses pastels durant la période fauve, ses nus si caractéristiques entre étude académique et face à face sensuel, ses dessins saisis sur le vif, et, surtout, son obsession du paysage de la variation à la série, « cette très particulière domination optique du monde »  pour reprendre les mots de Jean Cassou.

Le livre réaffirme l’importance de l’œuvre de Marquet au début du XXe siècle, à partir d’une lecture croisée d’historiens d’art prestigieux. La richesse des illustrations sera l’occasion de mettre en valeur une peinture singulière qui impose le silence, à la fois traditionnelle dans son attachement au paysage, et moderne dans son style, synthèse de l’impressionnisme et du fauvisme. Un peintre trop peu étudié malheureusement dans l’histoire de l’art et auquel ce catalogue redonne toute sa juste dimension. Une invitation à la contemplation.