couverture catalogue co-workers

L’ouvrage présente une génération d’artistes formés dans les années 2000, qui renouvelle les processus de création, autour d’une pratique artistique essentiellement en réseau. Celui-ci fait émerger un langage inédit, fondé sur une pratique collaborative, mettant en jeu de multiples acteurs autour d’un même projet. Ce mode d’organisation est symptomatique de ce que le sociologue Barry Wellman appelle « l’individualisme connecté ».
L’utilisation d’Internet et des téléphones mobiles a renforcé la communication, désormais synonyme d’une connectivité davantage de personne à personne que d’un territoire à un autre. L’individu est ainsi ancré dans un espace coactif, individuel et collectif, le liant à des communautés professionnelles, techniques, entrepreneuriales, artistiques, culturelles
Un contenu enrichi disponible via l'application mobile