Issues de la collection d’art décoratif du musée d’Art moderne, plus de quarante pièces – mobilier et objets d’art de 1919 à 1939 – évoquent les intérieurs luxueux, les aménagements des prestigieux paquebots transatlantiques et la modernité des pavillons conçus pour les Expositions internationales de l’entre-deux-guerres : autour du panneau Les Sports (1935), réalisé par Jean Dunand pour le fumoir du paquebot Normandie, sont réunis des meubles signés Jacques-Émile Ruhlmann, Eugène Printz, André Arbus, Pierre Chareau ou Jacques Adnet, ainsi que de nombreux objets – céramiques, verreries, paravents, vases, tapis… – de tout premier plan. Soulignant l’inventivité et la virtuosité technique d’artistes et d’artisans qui renouvellent alors le répertoire des formes et des matières, cette sélection d’œuvres fait revivre l’esprit Art déco : quand le luxe, par l’alliance du savoir-faire et de l’innovation, réconcilie l’élite et l’ouvrier.