+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Proust lu, Véronique Aubouy

dans le cadre de NUIT BLANCHE

/ samedi 6 octobre /

105 heures, 19 ans et 1050 lecteurs : telles sont à ce jour les dimensions du projet Proust Lu !

Proust Lu n°974 - Bénédicte Ledru
Proust Lu n°985 - Clarisse Herrenschmidt
Proust Lu n° 981 - Ludovic Lagarde
Véronique Aubouy, Proust Lu, 105 heures 52 minutes (1993-2012)
Véronique Aubouy, Proust Lu, 105 heures 52 minutes (1993-2012)
Véronique Aubouy, Proust Lu, 105 heures 52 minutes (1993-2012)
Proust Lu, Véronoque Aubouy
Image prédécente
Image prédécente


Passionnée par A la recherche du temps perdu de Marcel Proust,  Véronique Aubouy filme depuis vingt ans des anonymes et des personnalités lisant volume après volume ce chef d'œuvre littéraire, chacun lisant dans l’ordre un passage à haute voix devant la caméra, en choisissant le lieu, la mise en scène et le rythme de sa lecture. Ainsi se déploie une œuvre documentaire et autobiographique en parallèle du roman.

Pour Nuit Blanche, le public pourra découvrir en plein air sur le parvis du musée les 12 dernières heures de l’œuvre projetée dans un nouvel écrin ultra-moderne : une « projecto box » conçue par l’architecte Martial Marquet qui évoque le dispositif des premières projections publiques des Frères Lumières.
http://martialmarquet.com/site/

L’intégralité de l’œuvre de Véronique Aubouy sera présentée ultérieurement dans les collections permanentes du Musée.
www.veronique.aubouy.fr

Commissariat : Jessica Castex

Biographie
Cinéaste et artiste, Véronique Aubouy a été profondément marquée, à l’âge de 27 ans, par la lecture du chef d’œuvre de Marcel Proust A la recherche du temps perdu. Ses films de l’époque portent même la « marque proustienne » dans le rapport au temps et surtout, aux sensations.
En 1993, elle décide d’aller plus avant dans la manière de travailler cette matière proustienne, et une idée germe dans sa tête qui lui prendra une vie ! Elle décide de filmer des lecteurs anonymes ou célèbres qui lisent des pages de A la recherche du temps perdu. Ainsi, depuis bientôt vingt ans, elle développe une œuvre singulière liée au déroulement de sa vie tout en façonnant le portrait d’une époque, où se croisent performances, installations vidéo et photos, films documentaires et de fiction. Plus de  1050 lecteurs ont participé au projet à ce jour.

/ À voir aussi /
SONIA DELAUNAY

SONIA DELAUNAY

/ 17 octobre 2014 - 22 février 2015 /

En savoir plus
Premier comité pour la photographie

Premier comité pour la photographie

/ 13 novembre - 4 janvier 2015 /

En savoir plus

/ Informations pratiques

Accès gratuit par le parvis

Ouverture et accès gratuit aux expositions de l'ARC, Bertille Bak et Roman Ondák, de 19h à 7h dimanche 7 octobre